Apprendre à faire une butte (version complète)

Logo MALEVZFaire son propre jardin, avec ses propres fruits, ses légumes ? Oui ! Mais par où commencer … On parle de permaculture, de semences paysannes, de buttes : tout cela semble très intéressant mais il est vrai que lorsqu’on débute, c’est dur de s’y retrouver. Dans cette version complétant la version « apprendre à faire une butte en moins de 2 minutes », nous allons essayer de comprendre l’intérêt et la fabrication détaillée de butte

Alors on vous propose quelques conseils pour commencer votre jardin et pour entreprendre la construction de ce qui constituera peut-être les bases de votre futur oasis végétale (comme chez Raffaele!).

Nous mettons à votre disposition les liens qui nous ont servi à élaborer cet article afin que vous puissiez aussi consulter ces sites et articles très intéressants.

DSC_2063

Faire des buttes est à la portée de tous comme le prouve notre intervention à l’école primaire Suzanne Russier de Nouméa

Pourquoi faire des buttes dans son jardin ?

L’avantage principal de la butte, c’est qu’elle constitue un milieu particulièrement fertile pour les plantes et qu’elle peut se construire à peu près partout et accueillir tout type de semence. Cependant, l’élaboration d’une butte doit correspondre aux besoins des plantes, mais aussi aux caractéristiques du lieu où l’on veut l’installer. Les buttes ne sont pas toujours nécessaires lorsque l’on possède déjà un sol fertile par exemple. Généralement, la culture sur butte est intéressante lorsque l’on ne dispose pas d’un sol fertile ou que l’on veut cultiver dans des endroits arides et hostiles pour les plantations (grande exposition au vent, pente forte, etc.).

En fait, lorsque l’on construit une butte, on recopie les différentes couches présentes dans un sol fertile dans la nature et qui permettent plusieurs choses particulièrement essentielles au bon développement des plantes. Premièrement, une butte contient à la fois une couche de matière azotée et de matière carbonée. La matière organique azotée est essentielle car, à part les fabacées comme les légumineuses par exemple, toutes les plantes se nourrissent à partir de l’azote qu’elles captent dans le sol par les racines. L’azote est décomposé dans le sol sous forme de nitrates assimilé par les plantes. Cette décomposition est permise par des bactéries qui vivent dans le sol. C’est justement pour encourager le développement de ces bactéries et des micro-organismes qui participent à la fois à la décomposition de certains éléments nécessaires aux plantes et à l’aération du sol, que l’on ajoute de la matière organique carbonée.

Source : https://www.permaculturedesign.fr/cycle-azote-nutriment-fertilite-permaculture/

Ensuite, on ajoute généralement du paillage sur le dessus de la butte pour plusieurs raisons. Tout d’abord, cela permet d’empêcher les très jeunes pousses d’être détruites par la pluie, abîmées par le vent ou brûlées par le soleil. Deuxièmement, le paillage est important pour conserver l’humidité présente dans le sol. Par conséquent, l’évaporation est limitée et il est moins nécessaire d’arroser régulièrement.

Même s’il faut rappeler qu’il existe plusieurs types de buttes, voilà les grands points communs entre toutes ces techniques qui expliquent les avantages de la constitution de buttes.

D’accord, mais comment faire alors ?

butte.jpg

Butte lasagne, butte hugelkultur, butte sandwich, …. Les buttes se déclinent sous de nombreuses formes et le choix du type de butte à élaborer dépend des exigences du jardinier, de la typologie du sol, du climat, du type de semences plantées, etc.

Butte lasagne ou butte permanente

Male’Va a réalisé une vidéo tutorielle afin d’expliquer comment constituer une butte permanente :

https://www.youtube.com/watch?v=_tjih4fGCeA

Butte sandwich

butte sandwich

Butte forestière ou “hugelkultur”

hugelkultur.jpg

Source : http://le-jardin-nourricier.net/les-differentes-buttes/

Il faut aussi savoir qu’une butte a généralement une durée de vie de 3 à 4 ans, au-delà de cette durée, elle perd de sa fertilité. Il faudra donc la reconstruire.

Super, c’est pas si dur en fait ! Alors si on s’y mettait ? (matériel)

Tout dépend du type de butte que vous voulez réaliser mais en général vous aurez besoin de :

  1. Matière organique carbonée (ou matière sèche) : feuilles mortes, la paille, les brindilles, le carton sans impressions, les copeaux de bois.
  2. Matière organique azotée (ou matière verte) : tontes de gazon, les jeunes feuilles tendres, les épluchures de fruits et légumes.
  3. Paillage : herbes sèches, paille, copeaux de bois
  4. BRF : Bois Raméal Fragmenté (pour combler les espaces entre la matière sèche ou matière organique carbonée)
  5. Eau

http://www.monjardinenpermaculture.fr/pages/equilibre-carbone-azote

https://www.montremoicomment.com/jardinage/comment-faire-une-butte-de-culture.html

Bien sûr, tout cela s’accompagne des outils favoris du jardinier qui peuvent être la pelle, une paire de gants, un arrosoir par exemple !

Pour plus d’infos …

Aujourd’hui, nous avons la chance de disposer pour la plupart d’entre nous de nombreuses sources d’informations. Ces sources nous servent à nous informer et même s’il faut rester prudent sur les contenus présentés, vérifier leur origine, leur fiabilité, ils nous permettent tout de même d’assouvir notre soif de connaissance et notre curiosité. En effet, certains personnages phares de la permaculture ne conseillent pas l’utilisation systématique de buttes dans les jardins, d’autres l’encouragent fortement… A chacun de s’adapter en fonction de son sol, de ses convictions, de ses objectifs ! En permaculture, la richesse de la pluralité est vivement encouragée, il n’existe jamais qu’une seule méthode, le savoir étant pluriel, toutes les alternatives sont une richesse, bien que différentes. Ainsi, nous vous mettons à disposition des liens d’articles qui justifient les différents points de vue sur les buttes. Bien sûr, cette liste n’est pas exhaustive mais elle permet déjà de voir qu’il existe plusieurs perspectives envisageables pour votre jardin !

Les avantages de la culture sur butte:

https://assomaleva.files.wordpress.com/2016/02/culture-sur-butte.pdf

http://www.terrevivante.org/1512-la-culture-sur-buttes.htm
Favorable aux buttes, mais pas systématiquement https://fermesdavenir.org/fermes-davenir/outils/les-buttes
Contre les butteshttp://www.lejardinvivant.fr/2015/09/28/buttes-de-permaculture-idees-recues/
Choisir son support de culture :https://www.permaculturedesign.fr/trouver-support-culture-ideal-butte-potager-production-nourriture/
Male’Va propose également des formations pour apprendre à constituer son jardin naturel, n’hésitez pas à aller vous renseigner sur le site !

Coline Chavane et Camille Campo pour Male’Va

Publié le 19 juin 2018, dans permaculture. Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Bien vu Coline et Camille, l’approche de cet article est complet et a su aborder la butte de façon permaculturelle au travers de ses différents angles et points de vue, parfois contradictoires mais cependant complémentaires.

    J'aime

  1. Pingback: Apprendre à faire une butte (en moins de 2 minutes) | MALE'VA

Commentaires libres

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :